Le 26 septembre dernier, j’ai accompagné Justine & Rémi, je les avais déjà shootés pour leur séance couple en juin dans les vignes du Jura. Leur mariage s’est déroulé au Château d’Entre-Deux-Monts en Bourgogne. Justine & Rémi ont choisi de faire une cérémonie laïque, j’ai tellement adoré leur histoire que j’ai demandé à Justine de me la retranscrire, elle qui adore écrire, elle a accepté ma requête. Merci Justine pour ces confidences !

La rencontre

« Nous nous sommes rencontrés le 8 juin 2013 à un mariage qui se déroulait dans le Jura. Pour faire simple, le marié était son cousin et la mariée, une cousine à moi. Rémi était le témoin de son cousin et moi je n’avais pas prévu de m’y rendre puisque je devais travailler ce jour-là. Mais au dernier moment, j’ai pu me libérer et je suis donc venue à ce mariage (d’ailleurs pour l’anecdote : ma place à table était à côté de celle de la wedding planner et j’avais la même robe que l’une des invités présente au vin d’honneur). Rémi te dirait qu’il m’a repéré tout de suite, moi je sortais d’une relation un peu compliquée et je n’avais pas du tout la tête à ça ! Il aura fallu attendre la soirée (soit toute la journée vue que c’était un mariage du matin) pour que je me rende compte qu’il existe. 

Durant la soirée, le frère de Rémi qui était à la table placée juste derrière la mienne discutait avec Rémi. Au cours de la conversation, Sylvain lui a demandé si personne ne l’intéressait à ce mariage et il a répondu que « si la petite brune juste là ». Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que j’avais entendu la conversation au vu de la discrétion qu’ils avaient fait preuve. Plus tard, son frère est venu me voir pour me rapporter les propos de Rémi et me demander d’aller le voir puisque lui était trop timide et ne le ferait jamais. J’y suis donc allée, un peu en toute innocence, pour discuter un peu avec lui dehors. Il était très surpris. On a commencé à faire connaissance, on s’est trouvé certains points communs. Et puis il m’a proposé de danser. Arrivés sur la piste, il me rétorque qu’il ne s’est pas dansé, ce qui m’a fait beaucoup rire. Je crois qu’on a dansé un slow sur tous les styles de danse. Dans l’euphorie du vin et du moment, il me demande de nouveau mon prénom et ce que je fais dans la vie (de nouveau des rires puisque je lui avais dit peut-être 10 minutes avant). Je ne souhaitais pas qu’il se passe quelque chose ce soir-là alors je lui ai proposé qu’il fasse le voyage Lyon-Dijon le dimanche suivant pour qu’on se voit. Et c’est ce qu’il a fait et je suis repartie avec lui le même jour sur Lyon pour quelques jours. Depuis on ne s’est jamais quitté. »

La demande en mariage

 « L’année dernière, au mois d’août, Rémi m’avait proposé qu’on se fasse un weekend en France pour mon anniversaire. Bon, j’attendais j’attendais mais aucune réservation à l’horizon. Je finis par réserver un airbnb et nous voilà partis faire une rando dans le Vercors. On commence à monter tout guilleret que nous étions. On croise un couple qui nous dit que la rando est plutôt facile (Hum Hum) et là on arrive face à un mur de pierres (après 4h de randonnée alors qu’on avait fait que la moitié). Il a fallu escalader ce mur, sans corde évidement (bon, certes, le nom de la randonnée “la cheminée” aurait été un indice à ne pas négliger). Rémi ayant la peur du vide a commencé à se sentir mal. Nous arrivons enfin en haut et là je reste sans voix. Une vue à 360° des montagnes du Vercors. Nous étions seuls au monde. Après avoir poussé un “j’ai faim, j’ai envie de pisser et j’en ai marre” (je suis très bien élevée comme nana), nous nous sommes installés pour pique-niquer. Rémi m’informe qu’il va m’attendre plus loin pour prendre des photos. Moi je fais ma petite vie et je finis par le retrouver. Et là, il pose un genou à terre et me demande de l’épouser. J’ai été très surprise, je ne m’y attendais absolument pas. J’ai évidemment dit oui. Rémi me confiera après qu’il avait eu peur de perdre la bague au moment de l’escalade. »


Les préparatifs

  « Nous sommes tombés par hasard sur le domaine d’Entre-deux-monts et cela a été un coup de foudre dès la première visite. Alors c’est naturellement que nous avons accepté la dernière date restante en septembre. Nous avons fait le choix de ne pas définir de thème mais de partir sur une palette de couleur qui nous ressemblait. Nous aimons la nature et nous avons aussi certaines valeurs. Nous avons donc fait le choix de la récupération pour notre décoration et lorsque nous devions faire des achats, il fallait que cela puisse être récupéré par la suite pour notre quotidien. Rémi s’est occupé de la partie construction et moi de la papeterie. »

​​​​Le Jour J : 

 « Nous avons décidé de tout faire sur une même journée (cérémonie civile et cérémonie laïque). J’ai eu la chance de pouvoir me préparer dans un gîte loué pour toute ma famille, ce qui m’a permis de profiter de chacun d’eux toute la matinée et même pour le déjeuner. C’était très détendu, un peu comme un weekend en famille. Une fois que Rémi nous a rejoint pour se préparer tout est passé très vite. Le fait d’avoir moins d’invités nous a permis de profiter de chacun mais nous avons aussi adoré avoir des moments que tous les deux. Le jour J a été rempli de beaucoup de surprises et nous même avions parfois improvisé. Mais c’était beaucoup de bonheur durant cette journée.»

Le plus beau souvenir

 « Il y en a eu plusieurs mais l’échanges de nos voeux a été un moment fort. C’est toujours difficile de se mettre à nu comme ça devant les autres et en même temps on a l’impression d’être dans notre bulle à ce moment-là. »

Les prestataires

Pour ce qui est des autres prestataires, nous les avons choisis pour la qualité de leur prestation mais surtout en fonction du feeling que nous avions avec eux. Il était important pour nous d’être bien entourés pour ce jour-là, d’avoir totalement confiance en leurs compétences. C’est pourquoi nous avons fait appel à : 

Commentaires
Dérouler
Ajouter un commentaire

Partagez cette histoire !