Eux, c’est un coup du destin, c’est sûr ! Leur rencontre d’abord et notre rencontre par la suite ! Pour tout vous dire, le jour de notre RDV, le matin, je croise un super couple de dos, bien habillés, belle démarche et cheveux au vent, je me dis “Eux, j’aimerai tellement les prendre en photo !”. Mon cerveau enregistre cette robe à fleur et ces chaussures jaunes. Vous auriez vu ma tête quand j’ai réalisé que le couple sur lequel j’avais flashé, se révélait être les futurs mariés devant moi…

Leur rencontre est encore plus digne d’un film

Je leur ai demandé de me l’écrire pour cet article…

Mercredi 3 janvier 2018 – deux jours après le nouvel an. Sortie entre amis chacun de son côté. Nos chemins se croisent pour la première fois au Violon Dingue, un bar dansant de Paris. Un regard non partagé, un sourire non rendu. Ce n’est pas encore le moment. La soirée suit son cours, nous profitons de la piste de danse. Toujours séparés. Il se fait tard, c’est l’heure de rentrer.

Nathalie : Je sors du bar et je farfouille dans mon sac pour trouver mon téléphone et commander mon uber. Je m’abrite sous un porche. Le uber doit arriver dans 15 minutes. Du jamais vu! Je jette un coup d’oeil de l’autre côté du trottoir. Tiens, c’est le jeune homme de tout à l’heure! Il est assis sur un muret. À sa gauche un autre muret, tellement plus confortable pour attendre mon uber. Et puis j’ai mal aux jambes après tout. Allez, tant pis, je traverse. Je ne vais pas le gêner, je ne serai pas assise complètement à côté de lui.

Baptiste : Tiens c’est la fille de tout à l’heure. Elle n’a pas l’air commode avec ses jambes croisées et son manteau noir. Je dois passer devant elle pour aller attraper mon noctilien. Je veux l’aborder mais j’ai peur qu’elle m’envoie balader. Allez courage, j’ai rien à perdre.

Premiers mots échangés

Baptiste : Excuse moi de te déranger, je ne fais pas ça d’habitude mais c’est la nouvelle année et je n’ai rien à perdre donc je voulais te dire que je te trouve très mignonne. (Il commence à partir sans rien ajouter de plus)

Nathalie : Un prénom peut être ? La conversation s’engage, des coïncidences se révèlent. Les numéros sont échangés.

Gravure des alliances

Le 15 février 2020, le soir de leur mariage, après les discours touchants de leurs témoins, ils nous racontent leur histoire, et nous confient qu’à l’intérieur de leurs alliances sont gravés les premiers mots qui se sont dits :

Excuse-moi de te déranger pour lui, Un prénom peut-etre pour elle

Souvenir impérissable du jour où nos chemins se sont croisés pour ensuite s’unir pour la vie grâce à un autre mot – OUI.

La séance engagement

Je les ai emmené, dans mon endroit préféré dans la forêt de Chaux. Je sais où tombe le soleil, j’aime ces herbes hautes… Cette séance photo montre leur gestes, leur connexion, ces deux-là c’est les caresses dans les cheveux, la bienveillance, l’humour, l’amour…

Merci Nathalie & Baptiste pour votre confiance et de me permettre de partager votre histoire ♥

Commentaires
Dérouler
Ajouter un commentaire

Partagez cette histoire !